Archive

Category Archives for "Blog"

Les trois critères indispensables pour reconnaître une bonne pizza

Les 3 critères pour reconnaître une bonne pizza

Pizza ! C’est simplement une autre manière de dire délice. Qui ne connaît les pas ? De l’Asie à l’Amérique en passant par l’Europe voire l’Océanie, l’Afrique… tout le monde en raffole. Mais, ce qui est plus que dégoutant est le fait de consommer la contrefaçon. Comment y remédier ? La santé est sacrée, vous ne devez pas avaler n’importe quoi ! Voici donc un trio infaillible de références pour détecter la qualité dans l’optique d’émoustiller vos papilles avec du vrai.

La forme

La pâte de pizza doit être faite à la main. L’essentiel est qu’on obtienne à la fin une mixture fine et appétissante. Soyez sûr d’avoir en face de vous une version mal préparée lorsque vous êtes rassasiés en l’espace de deux croûtons ou quand la bordure de votre pain n’est pas allégée. La poussée de levure doit être remarquable. Quelle soit napolitaine, Margherita, Sicilienne ou Villeurbanne… c’est un trésor inscrit au patrimoine de l’UNESCO. Retrouvez, commandez et faites-vous livrer par Fabioli la crème des crèmes, s’agissant de pizzas, en un temps record.

L’odeur

Vos facultés olfactives doivent la détecter à des lieues. La pizza empoter, par exemple à souvent une odeur de four à bois qui vous fait saliver tellement vous avez envie de la déguster. Il suffit d’imaginer la sentir un instant. Appétissant ! N’est-ce pas ?

La composition

Il est prouvé qu’une mauvaise fondation condamne déjà un bâtiment à l’agonie même s’il se fait appeler palace. C’est aussi le cas des pizzas. Les ingrédients qui la structurent se doivent de refléter fraîcheur et qualité. Le goût particulier est lié au fait que le pain est modelé et cuit avec attention et précaution lors de la préparation. Ne soyez plus déçu. Choisissez les meilleures pizzerias. Les restaurants Fabioli, vous propose une panoplie de pizzerias chacune aux mets exquis. Vous disposez entre autres des pizzerias Caluire, cuires, decines, fontaine (sur Saône), carre de soie…

Vous connaissez maintenant les critères à prendre en compte pour vite identifier le meilleur pizza. Il est temps à présent de passer votre commande pour une pizza de qualité. Bon appétit !

Avoir un restaurant comment se faire connaitre ?

Quand on est restaurateur, se faire connaitre est parfois compliqué. En effet, cette opération n’est guère une mince affaire. Cependant, il s’agit d’un défi important à relever pour séduire davantage de clientèle et faire évoluer son business de restauration.

Qu’il s’agisse d’un établissement restaurant traditionnel, d’une restauration rapide, d’une pizzeriaSe créer un nom et une identité auprès de ses cibles est d’une grande importance. Votre établissement est encore tout jeune ? Et vous ne disposez pas du budget adéquat pour de la publicité à la télé ou dans la presse.

En effet, utiliser ces moyens pour se faire connaitre est couteux. Que faire pour avoir une publicité pas chère et attirer rapidement des clients ? Pour vous aider, découvrez nos solutions pour réussir un projet restaurant comment se faire connaitre !

S’inscrire sur les réseaux sociaux

Actuellement, parmi les moyens les plus abordables pour se créer un nom dans l’univers de la restauration, il y a les réseaux sociaux. En effet, ces plateformes sont les plus accessibles à tous pour faire de la publicité presque gratuite. De même qu’elles permettent de toucher un grand nombre de consommateurs cibles. De nos jours, une grande majorité de personnes sont souvent connectées sur les réseaux sociaux. Ce qui offre l’avantage d’un ciblage plus large pour son restaurant.

S’inscrire sur les réseaux sociaux

Créer une page spéciale de son restaurant

Sur une plateforme de réseau social populaire comme Facebook, commencez par créer votre page et partagez au maximum. Grâce à un grand nombre de partages, vous pouvez gagner beaucoup de fans. En augmentant le nombre de « likes » sur votre compte, vous pouvez séduire davantage de clients. Mais pas seulement, votre notoriété s’accroit en même temps. Plus, vous avez de fans, plus vous vous faites connaitre auprès d’un vaste public.

Être actif sur ses comptes Facebook, Instagram ou Twitter…

Gagner des fans sur une page Facebook ou des comptes sur Twitter ou Instagram ne sert à rien. Si vous n’êtes pas souvent actif sur vos réseaux sociaux, vous risquez de perdre le peu de popularité gagnée. À cet égard, il est essentiel d’être régulièrement connecté, commenté et partagé des contenus. En misant sur une stratégie de communication fréquente sur vos réseaux sociaux, vous vous faites connaitre. Mais plus encore, vous maintenez la réputation créée autour de votre restaurant.

Planifier un happy hour chaque vendredi soir

Proposer des formules de restauration pas chères et originales

Mis à part le fait d’utiliser des techniques de marketing sur les réseaux sociaux, vous pouvez améliorer votre notoriété avec vos cartes. En effet, pour qu’un restaurant puisse se faire connaitre, il est essentiel que son menu sorte vraiment de l’ordinaire. Proposer des formules atypiques et peu couteuses fonctionne souvent lorsqu’on débute dans la restauration. D’ailleurs, pas mal de jeunes entrepreneurs dans ce domaine commencent souvent par cette technique.

Grâce à une carte singulière et à la portée de tous, beaucoup de consommateurs peuvent être attirés. Si bien que votre restaurant gagne de la notoriété en retour. Par la suite, vous profitez d’une communication bouche-à-oreille automatique de la part des clients satisfaits de votre établissement. Votre lieu de restauration se fera ainsi connaitre petit à petit.

Proposer des formules de restauration pas cher et originales

 

Quels sont les différents types de restauration ?

Une envie de se lancer dans un projet de restauration ? Une envie de développer son propre restaurant ? Pour concrétiser ce genre de rêve, il faut d’abord commencer par le choix du type d’établissement.

Mais quels sont les différents types de restauration ? Il existe actuellement plusieurs choix d’entreprises de restaurateurs. Si bien que vous pouvez avoir une large sélection à votre portée en fonction de vos principaux objectifs. Vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet ? Détails !

Une pizzeria ou la restauration rapide

pizza

Il s’agit d’une forme de restauration actuellement très populaire. Le concept nous vient en principe des États-Unis. Aujourd’hui, les fast-food et les meilleures pizzerias comptent en grand nombre. Ces établissements sont en ce moment énormément appréciés.

En effet, beaucoup aiment manger dans les restaurants rapides pour le concept rapidité. Mais pas seulement, le service livraison intéresse de nombreux consommateurs qui ne souhaitent pas bouger de chez eux.

Grâce à cette prestation supplémentaire, beaucoup sont fans des restaurants rapides. Mais quels sont les différents types de restauration rapide qui permet de gagner de l’argent en France ? Parmi les structures qui ont du succès à part les pizzas, on retrouve les sandwicheries. Ces lieux sont énormément prisés au cœur de la France.

Un bistrot ou restaurant traditionnel

restaurant traditionnel bistrot

Vous êtes plus amateur de cuisine traditionnelle ? Vous avez suivi une formation sur les meilleurs plats issus de la gastronomie locale ? Avec un établissement privé ou un restaurant traditionnel, vous pouvez proposer ce genre de menu. En vous lançant dans cette aventure, vous aurez un retour d’investissement assez rapide.

Pour élaborer la mise en place d’un restaurant ou bistrot traditionnel, vous devez avoir le statut de petite entreprise individuelle. De plus, vous aurez besoin de recruter une équipe de cuisiniers expérimentés, d’investir dans différents équipements de cuisine et mobiliers de restaurateurs

Dans cette catégorie de restauration traditionnelle, vous pouvez aussi découvrir les établissements-bars et terrasses. Vous avez choisi d’installer votre resto-bar traditionnel dans un quartier touristique ? Il s’agit d’une excellente localisation, car le concept restauration traditionnelle est fortement lié au tourisme local.

Un type de restauration traiteur

restauration traiteur

Le prestataire de service traiteur fait aussi partie de la liste de quels sont les différents types de restauration actuels. Il s’agit d’une structure spécialement destinée à la restauration événementielle. En effet, le traiteur propose ses services de cuisiniers lors des événements professionnels ou personnels.

Qu’il s’agisse d’un mariage, d’un cocktail d’entreprise, d’une soirée, d’un séminaire… Peu importe l’occasion, la restauration traiteur est accessible durant l’un ou l’autre de ces évènements. D’ailleurs, ce type de restaurateur se déplace à domicile ou dans les lieux de votre réception.

À noter que les formules de prestation traiteur permettent de bénéficier d’un service complet avec ustensiles, couverts, verres, serveurs… Si bien que pour se lancer dans ce type de restauration, il faut bien vous équiper. À part le recrutement d’un bon personnel, vous devez également veiller à posséder les différents équipements et ustensiles de service.

Améliorer sa santé avec l’alimentation vivante

Contrairement aux idées reçues, une alimentation vivante n’est en aucun cas un régime faible en calories. En réalité, il s’agit d’un mode d’alimentation à adopter pour gagner en énergie, renforcer sa forme physique et améliorer sa santé en général. L’avantage de ce mode nutritionnel est qu’il est possible de manger à sa faim sans restriction et pourtant perdre du poids au fur et à mesure.

Comment adopter l’alimentation vivante ?

Le mode d’alimentation actuel ne permet pas à nos papilles de savourer les goûts naturels qu’apportent les aliments vivants. Une personne qui souhaite adopter l’alimentation vivante doit commencer par un régime adaptatif, afin d’introduire doucement son organisme dans ce mode de vie.

Le régime adaptatif ne consiste pas uniquement en un plan nutritionnel strictement cru mais de manière à faciliter la transition. Les bienfaits de l’alimentation vivante sont toutefois visibles dès ce premier régime, car les aliments sont déjà en majorité crus.

Le petit déjeuner vivant

Le petit déjeuner, censé être le repas le plus important de la journée, n’est pas obligé d’être pris de bon matin à heure fixe. En réalité, il ne faut pas forcer le corps ; il faut attendre d’avoir faim pour manger. En attendant, prenez simplement du jus de citron ou une infusion.

On retrouve deux types de petits déjeuners. Le premier peut être une simple composition de salade de fruits avec des céréales. Le deuxième est une salade de légumes crus et cuits accompagnée d’œufs à la coque. En guise de boisson, vous pouvez prendre une infusion, du thé ou du café.

La fringale de 10 heures

Quand on est au travail, il est possible d’avoir un petit creux à la pause de 10 heures. Il faut préciser qu’il est important de toujours manger à sa faim. L’on doit alors prendre un en-cas à ce moment-là. Il n’y a pas lieu de dévorer un sandwich, cela serait mal venu, d’autant plus que le pain n’est pas d’un grand apport.

A ce moment-là, vous pouvez simplement choisir des smoothies, des oléagineux ou encore des fruits de saison pour calmer votre faim. Si vous souhaitez obtenir des recettes plus élaborées, jeter un coup d’oeil sur ce guide sur l’alimentation vivante et crue pourra vous aider.

Un bon déjeuner

Le deuxième grand repas de la journée doit avoir lieu aux alentours de midi trente. Si vous êtes un amateur de fruits, vous êtes servi ! Il vous suffit de couper des fruits en morceaux et y ajouter une noix de coco coupée en dés. Malgré cette petite apparence, ce plat est extrêmement nourrissant.

Dans le cas où vous préférez les plats salés, vous pouvez réaliser la recette suivante. Vous allez dresser une salade de tomates avec du basilic, des olives et de la feta que vous aurez assaisonnés de sel, de poivre et d’huile d’olive. Pour la protéine, achetez quelques tranches de maquereau sauvage biologique.

Après 16 heures…

Si vous avez faim après le travail, vous pouvez prendre un en-cas. Rien de bien copieux, mais cet en-cas est suffisant pour attendre jusqu’au dîner. Il s’agit d’un mélange de compote de pomme et de purée d’amandes et c’est un pur délice. Vous pouvez toutefois en abuser aussi longtemps que vous aurez faim.

Si vous êtes toujours tenté de prendre le dîner, préférez conjuguer des légumes cuits à la vapeur avec de la viande bio ou des œufs. Pour la viande, le poulet est meilleur parce que c’est une viande blanche, ce qui est parfait si l’on souhaite vraiment garder la forme.

Les meilleurs restaurants dans la Loire et au pays roannais

,,Vous faites un tour dans la Loire et vous cherchez où prendre une pause gourmande ou un bon restaurant Roanne !

Vous souhaitez découvrir les traditions gastronomiques roannaises ?

Les restaurants roannais vous proposent multiple cuisines : cuisine traditionnelle, cuisine gastronomique, cuisine du monde, etc.

Diverses cuisines pour satisfaire tous les goûts à Roanne !

Le Tourdion

Restaurant gastronomique à rue Sully à Roanne, le Tourdion vous reçoit dans une agréable salle aux allures bourgeoises.

D’ailleurs en fonction la saisonnalité des produits, votre restaurant vous propose un registre culinaire de haute qualité.

Partenaire de l’office du Tourisme du Roannais, le Tourdion vous propose plusieurs menus chaque service, lors desquels vous pouvez savourer :

  • Foie gras mi-cuit
  • Glacé de betterave crapaudine
  • Saint-Jacques laquées au miel et épices
  • Filet de bœuf sur un miroir de côte roannaise

Aux anges

Spécialisé en cuisine italienne, le restaurant Aux Anges est situé à la place Georges Clemenceau au cœur de Roanne. En effet, il est équipé d’air conditionné et d’un accès handicapé pour faire plaisir à tous les palais.

Dans un cadre familial et une ambiance chaleureuse, vous vous régalerez grâce à un flot de saveurs italiennes, gorgées de lumière et de l’air méditerranéen.

  • Écrevisses
  • Œufs
  • Champignons
  • Tartelettes au pigeon
  • Risotto
  • Paleron maturé

Ainsi, vous aurez un large choix de plats à déguster à votre guise.

Cira restauration

Au centre-ville roannais, votre cafétéria CIRA restauration vous propose une cuisine traditionnelle dans une salle climatisée et agréable.

De même, CIRA restauration propose également la privatisation du restaurant pour tous les repas de groupes.

La table buissonnière

Salon de thé, chocolaterie et restaurant, la table buissonnière vous propose une panoplie de mets et de délicieux desserts.

  • Soupe de mirabelles
  • Pave de saumon aux fines herbes
  • Gigot de sept heures en cocotte au four
  • Filet mignon de veau au miel
  • Filet de bœuf charolais grillé
  • Savarin arrosé au rhum charrette

Le caméléon

Niché sur le quai Commandant l’Herminier sur le port de plaisance, le caméléon est un joli restaurant qui vous propose du couscous, des tajines d’agneau, aux poissons ou au poulet, ainsi que des pastillas et des briouates de dinde. Aussi, vous pouvez déguster dans ce restaurant de la cuisine traditionnelle roannaise.

Au sud-ouest

Situé dans la rue piétonne, le restaurant Au sud-ouest vous accueille dans un espace calme et agréable. Egalement, reconnu pour ses spécialités de terroir, vous pouvez y savourer les spécialités typiques du Sud-Ouest ainsi que des grandes assiettes végétariennes.

L’heure de l’apéro, vous y trouverez une charmante ambiance.

La Taverne Alsacienne

Situé sur la place de la Paix et de la Légion d’Honneur, le restaurant la Taverne Alsacienne propose depuis 1936 une cuisine de type brasserie avec des spécialités traditionnelles et alsaciennes.

Bref, vous pouvez y goûter de savoureuses assiettes

  • Tarte flambée au munster
  • Flammekueche
  • Jambonneau
  • Entrecôte de bœuf
  • Filet de saint-pierre
  • Glaces et desserts « fait maison »

D’ailleurs pour prendre un verre entre amis ou un repas de famille, la Taverne Alsacienne vous reçoit dans un beau cadre et une décoration atypique. Enfin, le colombage de la façade vous ferait voyager vers d’autres époques, et sous d’autres cieux.

Les remparts

Situé dans l’ancien centre de Roanne, votre restaurant Les Remparts vous propose une cuisine traditionnelle « fait maison ».

En effet, à l’ombre en terrasse ou dans la salle, vous pouvez vous régaler avec le menu du jour. Découvrez des saveurs d’antan combinées à la fraîcheur des produits du terroir.

  • Soupe de poires
  • Tourte parmentière au roquefort et lard fumé
  • Crépinette de noix de joue de porc aux petits légumes
  • Pavé au saumon cuit à l’unilatéral sur un lit de betterave
  • Côte roannaise
  • Magret de canard et du mitonné de champignons des bois
  • Choucroute de la mer avec des herbes fraîches

Ainsi, vous pouvez accompagner votre plat avec du bon vin de la région.

La pizza : histoire à travers le temps !

La pizza a connu plusieurs formes et différentes évolutions pour nous arriver, à ce jour, telle que nous la connaissons.

D’abord, nous retrouvons sa trace en Égypte des pharaons, en Grèce classique et à Rome antique. En effet, différentes formes de fouaces ont existé à travers les anciennes civilisations. Celles-ci ont été à base de pâte concoctée d’un mélange de farine de céréales, d’eau et de divers assaisonnements.

De même, c’est au Moyen Âge que la pizza a commencé à trouver sa forme actuelle. En effet, la venue des bufflesses, avec les Lombards en Italie, a amorcé la création de la mozzarella.

Cependant, la tomate n’a été ajoutée à la pizza qu’après la découverte du nouveau monde à l’époque moderne.

La pizza du 21ème siècle

D’origine napolitaine, la pizza à la sauce tomate a connu une grande évolution entre les XVIII et XIX siècles. C’est à cette époque-là qu’elle s’impose comme le plat préféré des Napolitains.

Bien qu’elle soit de coutume consommée sur le chemin ou à la maison, la pizza fonde la nouvelle habitude de la consommer près du four dans les pizzérias. Ainsi, la pizza telle que nous la connaissons aujourd’hui vit le jour, et devient du coup l’un des principaux plats napolitains.

Au début du 21e siècle, la pizza a conquis les palais de l’Europe, à l’Amérique et au Japon en devenant patrimoine de toute l’humanité.

En matière de consommation, les Français consomment chaque année 3 milliards de pizzas, contre 700 millions de sandwichs et 90 millions de hamburgers. Calcul fait, cela nous donne une moyenne de 10 kilos de pizza par an et par habitant. Ceci fait de la France le deuxième pays consommateur de pizza au monde après les États-Unis.

Pizza Margherita : création et origine

Aux tomates et à la mozzarella, la fameuse pizza Margherita a été créée par le pizzaiolo Raffaele Esposito de la pizzéria Pietro e Basta cosi. En 1889, celui-ci a été remercié par Dévot Galli Camillo, chef des Services de Table de la Maison Royale pour les pizzas qu’il avait préparées. Cette pizza a été nommée à l’honneur de la Reine Margherita.

La pizza en France : une histoire aux origines napolitaine !

La grande différence entre la pizza française et celle napolitaine est les particularités des farines utilisées. En effet, la pâte classique de la pizza est insensible aux effets de la fermentation. Alors que c’est celle-ci qui lui apporte tout le goût et la flaveur. D’ailleurs, la pizza napolitaine a des bords bien développés. Aussi, elle est pauvre en garniture et ayant des gonflements disgracieux.

D’ailleurs, il n’est pas anodin que Marseille soit la capitale française de la pizza depuis 100 ans.

En effet, nous décomptons en France 13 000 pizzérias et 6000 camions à pizzas. Cela sans oublier les supermarchés qui vendent des pizzas réfrigérées ou congelées. Néanmoins, celles-ci sont fabriquées dans des usines, de manière artisanale.

La pizza d’aujourd’hui en France existe en plusieurs versions et sous des marques différentes.

Cependant, découvrez une large panoplie de pizzas originales particulièrement la pizza à Firminy.

La pizza à la fourme de Montbrison à Feurs : la version forézienne !

Vous faites du tourisme en Loire ou vous êtes en escale à Feurs en Forez ? Prenez le temps de découvrir les spécialités gastronomiques locales.

Vous êtes plutôt amateur de pizzas ? Vous trouverez bien votre bonheur avec la pizza à la fourme de Montbrison dans l’un des divers restaurants à Feurs.

Que vous soyez fun de pâte à pizza fine ou épaisse, laissez libre cours à vos envies en matière culinaire.

Vous pouvez toujours déguster sur place, à emporter ou en livraison votre pizza à la fourme de Montbrison !

Une pizza revisitée pour une explosion de saveurs !

Comme la tartifourme, la version forézienne de la pizza est agrémentée de fourme de Monbrison en guise de fromage. D’ailleurs, cette pizza à la crème fraîche contient aussi des pommes de terre, des lardons et des oignons ainsi que de l’emmental. Vous pouvez également opter pour la version végétarienne de la pizza à la fourme de Montbrison.

Pour plus de saveur, vous pouvez aussi ajouter de la charcuterie particulièrement du jambon.

Une véritable évasion gustative qui ira bien avec un verre de Côtes du Rhône.

Seul, à deux, en famille ou en groupe, faites-vous plaisir avec cette nouvelle découverte culinaire.

Découvrez plusieurs versions de la pizza forézienne !

Recette de pizza à la fourme de Montbrison : une pizza maison pas comme les autres !

Pour préparer la pâte, faites dissoudre la levure dans un peu d’eau chaude. Pétrissez la pâte avec de l’eau, une cuillère d’huile et de la levure délayée dans de l’eau. Ensuite, laissez la pâte lever.

Après une heure environ, vous pouvez étendre la pâte sur une plaque de four huilée. Couvrez avec un torchon et laissez de nouveau lever.

Enfin, faites cuire la pâte à pizza à 180 °C, thermostat 6.

De l’autre côté, préparez la sauce blanche de la pizza.

D’abord, faites cuire la crème fraîche et de bleu émietté. De même, faites sauter les oignons et les lardons dans du beurre. Ensuite, laissez mijoter les pommes de terre dans la fourme.

Enfin, mélangez le tout. N’oubliez pas de saler et poivrer.

À la sortie du four de la pâte, ajoutez la sauce blanche et de l’origan.

À déguster sans modération. Bon appétit !

Histoire de la fourme de Montbrison !

Fromage AOC de la Loire depuis 1972, la fourme de Montbrison est un fromage au lait de vache à pâte persillée (moisissures internes) et originaire de Montbrison dans la Loire.

Le mot Fourme vient du grec « formos » puis du latin « Forma » qui désigne le récipient où on caillait le lait.

Produit terroir de la région, il accompagne tous les plats, chaud ou froid, poisson ou viande. Ce fromage expose, comme nulle autre, les parfums de fleurs de bruyère et gentianes.

Inscrit au patrimoine culturel immatériel national de l’UNESCO depuis le 5 novembre 2018, la fourme de Montbrison est à la base de plusieurs recettes de cuisine.

D’ailleurs, elle représente un ingrédient incontournable pour des recettes traditionnelles.

Toutefois, vous pouvez découvrir les recettes revisitées avec la fourme de Montbrison : gratinée, feuilletée, flanc, croustillant, lasagne, etc.